Présentation
Technique
Sondage
 
Résultats
Elevage ACS
Elevage de berger
des pyrénées ACS


 


 

 

 



 



 






 

Visites

 251805 visiteurs

 1 visiteur en ligne

Les Maladies du caniche - La Rage

LA RAGE

 Un chien infecté par le virus de la rage peu commencer à l'excréter jusqu'à 15 jours avant les premiers signes cliniques. Le virus est alors présent dans toutes les sécrétions de l'animal, y compris dans ses fèces. Vu sa fragilité dans le milieu exterieur, l'entrée du virus dans l'organisme ne se fait que par le biais d'une effraction de la peau ou par les muqueuses buccale ou occulaire. La transmission in-vitro peut aussi se faire par voie aérosol, via les muqueuses; c'est par exemple ce qui se passe dans les cavernes habitées par des chauve-souris enragées : on a relaté deux cas de spéléologues ayant contracté la rage après avoir été en contact avec des aérosols provenant de chauve-souris enragées... De façon plus rare, la transmission peut aussi intervenir dans une chirurgie par transmission cornéenne. La rage se transmet le plus souvent par morsure, mais peut aussi être transmise par simple léchage ou griffure. Après une infection humaine, le virus pénètre (directement ou indirectement) le système nerveux périphérique. Il voyage alors le long des nerfs vers le système nerveux central. Pendant cette phase il ne peut pas être facilement détecté par le système immunitaire de l'hôte, et la vaccination peut toujours conférer une immunité. Une fois que le virus atteint le cerveau il provoque rapidement une encéphalite et les symptômes apparaissent. Il peut aussi infecter la moelle épinière, provoquant une myélite. La période d'incubation est le plus souvent de trois à douze semaines mais peut atteindre deux ans. Chez l'animal, les symptômes dépendent de l'espèce concernée. Typiquement, on observe une ataxie généralisée, de l'hyperestésie, des douleurs cervicales, une hypersalivation marquée et parfois des convulsions des muscles faciaux (en particuliers des masséters). Dans le cas des carnivores, un comportement anormalement agressif peut être observé mais n'est pas systématique. Dans ce cas l'animal cherche à mordre tout objet se situant à proximité de sa tête, et ne lâche pas prise après morsure. L'aboiement d'un chien enragé est spécfique, bitonal (on n'oublie pas un tel aboiement lorsque on l'a entendu...). On recherche ainsi systématiquement à écarter en première intention la rage lorsqu'un chien vient en consultation avec des troubles nerveux. On observe chez l'homme des troubles des fonctions cérébrales supérieures, anxiété, confusion, agitation, jusqu'à atteindre le délirium, les troubles du comportement, les hallucinations et les insomnies. La production de grande quantité de salive et de larmes avec difficulté de déglutition sont typiques des phases avancées. Spécifiquement chez l'homme se développe également en fin d'évolution une hydrophobie: la vue de liquide provoque une peur non raisonnable, alors que le contact entraine des sensations de brulures insoutenables. La mort, inévitable, survient de deux à dix jours après les premiers symptômes.


Date de création : 15/03/2007 @ 16:18
Dernière modification : 20/03/2007 @ 21:28
Catégorie : Les Maladies du caniche


Imprimer l'article Imprimer l'article

Elevage ACS
Elevage de berger
des pyrénées ACS


 


 

 

 



 



 






 

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
33 Abonnés
Elevage de
chihuahua ACS
Recherche



Elevage de bichon
maltais ACS
^ Haut ^